Mei est encore dans les vapes, Jaya n’est pas très vaillante mais Raphaëlle se sent plutôt bien. « Il faudra m’expliquer pourquoi, alors que vous êtes censées être de forces équivalentes, vous êtes clairement à des stades différents suite à une même attaque », observe Siegfried.

« L’essence, beau blond, l’essence. Je suis une fée druidesse et Morgane aussi. Donc je suis moins un peu moins sensible à sa magie. Mais bon, nous, on n’a eu qu’un boost de déesse et Jaya avait apparemment pris un produit dopant ! On a été prises par surprise, Mei a morflé à cause de ça. Nous n’étions absolument pas sur nos gardes, explique Raphaëlle. Et puis c’est comme chez vous, c’est comme partout, on a nos vedettes aussi chez les fées. Morgane en est une ».

« Comment ça ? Pourquoi ? Parce qu’on connaît son nom partout dans le monde ? », demande Siegfried, intrigué et curieux comme le flic qu’il est devenu. « J’explique une fois, parce que c’est toi et que j’imagine que c’est aussi grâce à toi que nous avons pu revenir aussi vite », explique Raphaëlle, traversée par une gratitude qu’elle exprime rarement.

Joséphine apporte des fortifiants magiques de sa fabrication pour requinquer les trois jeunes femmes. Raphaëlle goûte le sien, lentement et enfin réchauffée, elle poursuit son explication : « Nous, fées druidesses, sommes très sensibles aux énergies. Morgane est connue et reconnue depuis fort longtemps, des siècles. Et partout dans le monde, ou presque. Rien que sa longévité fait d’elle une fée très puissante car le fait que beaucoup de gens la connaissent lui apporte de l’énergie. Pour une fois, ça sert d’être une vieille… enfin, une personne âgée », rigole-t-elle, observant les réactions de Colin.

Siegfried l’interrompt : « Mais moi aussi, je suis vieux et vachement connu. J’ai pas mon énergie qui augmente grâce à ça. » Elle le regarde : « Ben non, t’es pas une fée druidesse, c’est bien ce que je dis, beau blond. Bien que, toi, tu te réincarnes, hein ? Elle, elle est juste… vieille. Et puis c’est une badass, au fil du temps, elle a amassé aussi plein d’objets divers et de sortilèges qui l’ont fortifiée aussi. Ce qui nous amène à son problème avec notre Aliénor à nous. Tu es au courant, toi, non ? », dit-elle en s’adressant à Merlin.

« Non, justement. Sinon, j’aurais pu vous éviter le petit voyage que tu as fait à l’instant. Elle veut quoi encore, la Morgane ? C’est vrai qu’elle collectionne les trucs qui augmentent son pouvoir tout le temps », soupire Colin. « Arrête, tu fais pareil depuis des siècles, tu vas nous faire pleurer, minaude Raphaëlle, faussement compatissante. Bref, elle et Aliénor avaient un deal à propos d’un bijou magique. Elles avaient eu une vision commune. Morgane avait apporté les pierres, Aliénor devait tout simplement faire son boulot. Mais le bijou n’a jamais été livré apparemment ».

« Mouais, et Morgane n’a pas cherché à comprendre. Je la reconnais bien là. On tape d’abord, on cause ensuite. Ça peut être efficace parfois ». Jaya le coupe : « Tu ne connais pas Aliénor. Si quelqu’un est fidèle à sa parole, c’est bien elle. Elle a dû avoir un problème avec ce bijou. Je ne la vois pas du tout essayer de doubler un simple mortel alors une fée comme Morgane, avec sa réputation en plus… C’est juste impossible. »

« Bien. Je ne voulais pas le faire mais ça s’impose, je pense, intervient Mei. J’ai hérité des journaux intimes d’Aliénor. Elle consignait tout, c’était une bonne habitude. La réponse doit être là-dedans. J’avais pas envie de pénétrer à ce point dans sa vie. Mais aux grands maux les grands remèdes, n’est-ce pas ? »

journal intime fée perles pierres monts et merveilles morgane
Les journaux intimes d’une fée. Surtout une fée qui travaille essentiellement avec les pierres, ce sont des journaux particuliers. Forcément. Non ? Crédit photo : DR.

À suivre

Vers l’épisode 6

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est picto512x512-150x150.png.

Retrouvez l’autre genèse ici

L’autre alchimiste vous attend ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici