Connaissez-vous ce best-seller international ? Les quatre accords toltèques de Miguel Ruiz ? Non ? Alors par les temps qui courent, celui qui nous inspire aujourd’hui, c’est le deuxième. Celui de l’affaire personnelle.

N’en faites jamais une affaire personnelle.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Ouh la la… Mais qu’est-ce donc que cette étrange injonction ? De fait, l’intégralité de l’ouvrage tourne autour de ces fameux accords que nous avons signés il y a fort longtemps avec nous-mêmes et avec les autres. Vous savez bien,  » une fille doit être jolie « ,  » je ne suis pas une matheuse  » ou encore  » le sport, c’est pas pour moi  » quand vous attendiez d’être sélectionnée dans l’équipe lors du cours de handball au collège. Ou pas d’ailleurs, peut-être étiez-vous la capitaine de l’équipe, celle sur qui tout repose tout le temps, la fière-à-bras, la plus jolie, la fortiche des équations.

Aviez-vous choisi ce rôle ? Aviez-vous choisi cette place ? Peut-être, peut-être pas. Mais elle était la vôtre, de toute façon. Que cela vous plaise ou non. Ce rôle vous obligeait à l’époque, il vous oblige encore peut-être aujourd’hui. Est-ce qu’il vous plaît ? Ou alors, vous sentez-vous enfermée ?

prison personnelle perles pierres monts et merveilles
Avons-nous vraiment envie de nous laisser enfermer dans un rôle ? Non ? Alors laissons glisser les choses glisser sur nous sans y laisser nos plumes. Et le meilleur moyen, c’est d’oublier de prendre les choses personnellement. Surtout les négatives, forcément mais c’est pas une raison pour prendre le melon si c’est positif ! Car on y est enfermé de la même façon avec la performance obligatoire. Crédit photo : Yolanda Garcia/Adobe.

Votre réponse est non ? Alors quand parfois, les remarques fusent, les regards, toutes ces interactions liées à ce rôle vous mettent mal à l’aise, rappelez-vous toujours de cette chose essentielle : n’en faites pas une affaire personnelle.

Pourquoi ? Parce que souvent, il s’agit d’une affaire personnelle entre votre interlocuteur ou interlocutrice et… eux-mêmes. Cette affaire est personnelle, oui, mais à eux-mêmes. Souvent d’ailleurs, c’est lié à leurs propres accords avec eux-mêmes. Pensez-y, quand vous voudrez vous exprimer également. Le premier accord toltèque vous conseille de rendre votre parole impeccable. Parce que souvent, quand nous cherchons querelle, que notre soif de reconnaissance nous tenaille, que faisons-nous ?

N’aimons-nous pas enfermer l’Autre dans son rôle ? La jolie, la sportive, la matheuse, l’arriviste, la candide, la jalouse, etc ? En enfermant l’autre, nous nous enfermons aussi. Or, ce cercle vicieux doit bien être brisé un jour. Et si nous, nous le brisions ? Et si nous faisions en sorte de mener la roue là où nous en avons envie et besoin pour atteindre nos objectifs ? En ne nous enfermant pas dans ce rôle, en ne nous braquant pas en cas d’affaire personnelle ? Puisque finalement, cela n’existe qu’en nous ?

Que votre journée soit lumineuse !

Les quatre accords toltèques, Miguel Ruiz, éditions Jouvence (poche).

couverture les quatre accords tolteques perles pierres monts et merveilles
Disponible à peu près partout, ce livre est ultra-court, une grosse centaine de pages. On vous le recommande vivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici