Non, il n’y a pas de faute dans le mot « pause ». Juste un jeu de mots plus ou moins réussi. Et une éphéméride que j’ai appliquée hier. C’est pour ça qu’il n’y a pas eu d’éphéméride hier. C’est aussi pour ça que je vous en parle aujourd’hui. Hier, j’ai pris une petite pause. Indispensable.

Pourquoi ? Parce que j’en avais besoin. Mon cerveau était en surchauffe (rien à voir avec la météo), mon corps aussi. J’étais au bord de l’implosion, il le fallait. Une pause. D’une (petite) journée.

pause perles pierres monts et merveilles
Non, je n’ai pas paressé de la sorte hier. Mais lever le nez (du guidon), donc relever la tête et pouvoir ainsi regarder ce qui se passe autour de soi et qui pourrait aider, c’est déjà très très très bien. Crédit photo : Deagrez/Adobe.

Alors, je ne me suis pas mise sur pause pour tout. Mais je me suis posée (Ha !) pour réfléchir. D’abord à juguler cette surchauffe. Et ensuite, j’ai appliqué mes propres conseils distillés ici tous les matins. Je le fais déjà le plus souvent possible en temps normal. Cela dit, la clarté et le plan sont des éléments qui demandent souvent des révisions et des adaptations.

Je me suis demandé ce que je voulais, ce dont j’avais besoin. J’ai recherché la cause de ces émotions si violentes qui me traversaient et me paralysaient. J’ai écouté – des podcasts et des amis précieux – et j’ai lu aussi. Et j’ai écrit. J’ai redéfini ma clarté à l’aune de mes rêves certes, mais aussi de la situation du moment. La mienne. Et celle du monde finalement. Qui influe directement sur la mienne.

Et j’ai trouvé des réponses. Des éléments à ajouter, d’autres à retrancher. Bref, j’ai trouvé de la lumière. Timide mais suffisante pour éclairer cette partie du chemin. Parce que j’ai réussi à me poser les bonnes questions. Je n’ai pas toutes les réponses. Car d’autres questions se sont finalement fait jour. Mais on avance. Et c’est bien là l’essentiel, qu’en pensez-vous ? La pause fut fertile.

Passez une journée lumineuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici